Partagez | 
 

 ABADDON •••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


« Invité »




MessageSujet: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 13:31


Abaddon

« des anges tombent tous les jours, et tout le monde s'en fout. »

Ft. Joseph Morgan





Intelligent Sadique Observateur Manipulateur Réfléchit Cynique Intransigeant



Informations générales

Ω PRÉNOM(S) : Abaddon (en hébreux), Apollyon (en grec) , Ω NOM(S) : / , Ω AGE : Inconnu , Ω LIEU DE NAISSANCE : Paradis , Ω COTE CŒUR : Célibataire , Ω ORIENTATION SEXUELLE : Inconnue , Ω PARTICULARITÉS : Il est l'ange de la destruction , Ω SIGNES PARTICULIERS : Au choix , Ω TICS & MANIES : Il lui arrive de fumer, et il n'est pas rare de le voir jouer avec un zipo, l'ouvrant puis le refermant sous un cliquetis rapidement agaçant qu'il poursuivra indéfiniment s'il se rend compte que cela vous rend dingue , Ω NATURE : Ange , Ω CAMP REJOINT : Hell Camp , Ω PARTI PRIS : Mal


Caractère

Ceux qui connaissaient Damian avant qu’il ne serve de vaisseau à Abaddon, seraient totalement choqués de voir à quel point les deux êtres sont diamétralement opposés. Quand le premier aurait donné sa vie pour l’humanité, le second n’hésiterait pas à la brimer, à l’oppresser, à se repaître de sa douleur. Quand l’un aurait fait preuve d’une compréhension et d’une compassion sans borne, l’autre ferait preuve d’intransigeance et de cynisme.

Mais dans toute cette histoire, Damian n’existe plus, il n’est qu’un spectateur inerte, et l’ange n’abandonnera jamais son hôte, témoin de trop de réalité ici bas, et ici… ailleurs. Aussi, aux yeux du monde et des ténèbres, il n’existe plus qu’Abaddon, un être d’une intelligence rare et venimeuse, qui semble vous déshabiller d’un simple regard, épluchant les moindres parcelles de votre âme pourtant bien au chaud au fin fond de votre tête. Il démontre d’ailleurs d’une réflexion redoutable, digne d’un excellent stratège… observant et analysant toute situation en l’embrassant du regard et de sa réflexion. Mais il aime mettre ses talents à exécution dans la douleur, la destruction, sous la caresse vaseuse de son sadisme qui ne vous donnerait pas l’envie de vous retrouver à sa merci. Car tel un empereur infâme et sans cœur, il n’en a pas. La pitié ne fait pas parti de son vocabulaire et de ses actions. Il était le fléau du ciel, la main dévastatrice, la Crainte de Dieu, avant de changer d’allégeance, ne restant plus que le Destructeur.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas un menteur… il a juste une façon toute personnelle de respecter ses promesses. Aussi faut-il se méfier lorsque l’on marchande avec lui, de peur que cela ne finisse par se retourner contre vous. Demandez donc à Damian s’il est satisfait de sa manière de respecter sa parole. Au fond, Abaddon est un véritable maître de la manipulation, vous amenant là où il le souhaite en vous promettant monts et merveilles tel un mauvais géni d’autrefois, comme la représentation faite dans Charmed. Un souhait réalisé, possédait forcément une facette néfaste, négative, qui ne le compensait vraiment pas, et qui vous faisait regretter de l’avoir un jour fait. Du moins si vous vous préoccupiez un peu des autres. L’ange ne connaît pas la série, mais Damian si… et la ressemblance lui est apparue à l’instant où il a compris qu’il organisait sa mort pour s’éloigner et préserver la petite mortelle qu’il venait d’embrasser quelques temps plus tôt.
Apocalypse now

L'apocalypse fut le moment de libération que Abaddon attendait, entravé depuis bien trop longtemps de par son degré de dangerosité, c'est grâce à Lucifer qu'il fut libre de ses mouvements. Aussi, l'ange déchu le sert corps et âme depuis deux ans. Il ne rechigne jamais à la tâche, surtout quand celle-ci peut l'amuser mais surtout, il sème le chaos partout où on lui demande de le faire.

Pour vaisseau, Abaddon a choisi un corps qui s'appelait Damian Devereaux, alors marié. Il a pris le temps de lui expliquer ce qu'il se passait, lui affirmant qu'il était du bon côté... il obtint finalement son corps contre la promesse de prendre soin et de protéger l'épouse mortelle de ce dernier. Mais une fois le corps obtenu... quelle promesse mortelle avait réellement d'importance ?

Ainsi, l'ange se plaît à obéir à Lucifer, qui est à ses yeux le véritable Dieu du monde des humains. En effet, pour lui, de par leurs vices, les hommes sont plus proches du mal que du bien. Sa foi en Lucifer en est presque devenu une obsession et il n'hésiterait pas une seule seconde à obéir aux ordres de ce dernier quoi qu'il demande... il considère Lucifer comme le Père de toute chose et pense que seul ce dernier est apte à nettoyer le monde de la crasse produite par les anges et les hommes. L'hypocrisie poussant ces derniers à ignorer ce qu'ils sont, ce qui palpitent au fond de leur cœur, mesquinerie qui lui donne envie de vomir et de détruire, car après tout, les péchés sont à l'origine de l'humanité, il faut les embrasser et non les nier.


Once upon a time

Trop dangereux. Voilà les mots que l’on avait prononcés à l’instant où l’on s’était arrangé pour le mettre, lui aussi hors course.
Croyant, peut-être un peu trop. Voici ce qu’était Damian, alors qu’il mettait sa vie en danger tous les jours que Dieu faisait pour préserver celles des autres.
Comme un murmure presque obscène, un rire s’était élevé de ses lèvres lorsqu’il avait ressenti la libération de Lucifer, sa cage s’étant révélée incapable de le retenir.
Je t’aime. Tu l’aimes. Il l’aime. Nous nous aimons. Vous vous aimez. Ils s’aiment. Alors ils se marient.
Lucifer est à nouveau roi, empereur, libérant ses plus fidèles serviteurs. Priez, Abaddon est libre.

« Les anges tombent, maman ! Regarde ! Les anges tombent !
- C’est idiot Damian, les anges ne tombent pas. Ce sont des étoiles filantes. De petites pierres pénétrant à l’intérieur de l’atmosphère.
- Alors pourquoi le père Patrick a dit qu’à chaque lueur dans le ciel, les anges venaient combattre les déchus ?
- Pour nous prouver qu’ils existent.
- Et tu y crois toi ?
- Bien sûr, mais je n’ai pas besoin de preuves pour y croire.
- Moi non plus. »

Crédule humanité. « Je te le promets. » avait-il glissé à l’oreille de l’humain endormi, bien trop crédule pour se douter qu’il avait face à lui une créature de Lucifer, un ange à ce point dangereux qu’il avait été entravé pour préserver… De quoi avait-on eu peur autrefois ? « D’accord. » répondit l’humain, laissant les lèvres… leurs lèvres, s’étirer en un sourire cynique tandis que l’ange pénétrait ce corps consentant, son vaisseau, dans lequel il n’aurait jamais pu entrer sans la bénédiction de Damian. A présent qu’il s’y trouvait, ses promesses lui semblaient éphémères et bien trop mortelles pour attirer la moindre parcelle de son attention. Après tout, n’était-il pas venu précisément au monde pour cet instant, cette seconde, ce moment ? La cruauté narquoise de son possesseur ne se révélait vraiment qu’à cette seconde, alors qu’il se trouvait dans sa cuisine, totalement nu à l’exception d’un boxer qui le moulait. La sensation du tissu sur sa peau lui paraissait des plus étranges, tandis qu’il faisait craquer sa nuque pour la délasser comme après une bonne partie de baise, ou un emprisonnement bien trop long, ce qui était à cette seconde l’absolue vérité. La rancune pulsant sous sa peau pour tous ceux qui l’avaient craint à ce point, ou peut-être avait-il simplement envie de rire, de rire, encore et encore.

S’asseyant sur une chaise, un sourire moqueur étirant ses lèvres charnues, celui dont les traits rappelaient traitreusement Damian, mais dont les expressions en était diamétralement opposé, s’empara du téléphone, composant le numéro qu’il chercha… la police. Appelant tel un anonyme pour prévenir qu’un incendie s’était déclaré à l’usine de produit chimique de la ville. Puis il composa le numéro de sa caserne, prétextant avoir oublié ses horaires pour le lendemain… et percevant cette agitation qu’il avait lui-même provoqué, proposa de les rejoindre sur le site avant de raccrocher. Puis, d’un pas leste et silencieux, Abaddon pénétra ensuite dans la chambre, allant droit sur l’armoire qui contenait de quoi le vêtir. Il ne fallut guère longtemps, pour qu’habillé, il entende… un murmure inaudible s’extirper des lèvres de la beauté autrefois endormie. D’un regard, il jugea la situation, venant s’asseoir sur le rebord du lit.

« Rendors-toi, j’ai reçu un appel, on a besoin de moi. » souffla l’ange de la destruction en se penchant sur la jeune femme encore sous les effluves de ses songes. Ses lèvres vinrent s’abîmer contre les siennes, comme si son vaisseau venait de lui murmurer les fourbes habitudes du couple. Mais en vérité, l’ange avait accès à tous ses souvenirs, comme une énorme base de données, sans plus entendre la moindre parole de l’humain emprisonné. D’un effleurement du doigt, il renvoya la jolie blonde à ses rêves, modifiant ses souvenirs pour lui faire entendre cet appel. En vérité… il n’y en eut jamais.



Marjorie Devereaux, son épouse, Jonathan, Derek, Jim, ses compagnons de lutte contre le feu, ainsi que toute sa famille, ont la tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Damian DEVEREAUX

survenu le ... 2012 dans sa 27e année. La cérémonie religieuse aura lieu le lundi ... 2012 à quatorze heures trente en l'église de ... . Condoléances sur registres. Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements. La famille rappelle à votre souvenir ses frères d'arme tombés toutes ces dernières années.

N’avait-il pas tenu parole ? Ne l’avait-il pas protégée, sa si douce épouse en simulant sa propre mort pour qu’elle ne remarque pas à quel point son cher et tendre époux n’était définitivement plus le même ? Il avait fait preuve d’une clémence, et d’une manière bien ironique, il avait effectivement tenu parole. Lui offrant l’indicible protection de ne pas être entre ses pattes… Car il était si loin de l’ange illuminé, considérant que Lucifer était le seul porteur de lumière, la seule vérité ayant son importance.

Ainsi, il la laissa derrière lui. La laissa continuer à vivre sans lui. Quand lui ne se gênait pas pour semer le chaos un peu partout où il passait. Prenant plaisir à détruire, s'amusant même de ces faits que Lucifer lui demandait de réaliser. Car après tant d’immobilité, il ne faisait aucun doute que l’envie de se dégourdir les jambes le taraudait. Et s’amuser dignement ne pouvait qu’en découler lestement. Abaddon s’est d’ailleurs trouvé un jouet très intéressant du nom d’Aymeric, un appât de choix qu’il n’hésite pas à mettre en première ligne, quitte à devoir le ramener ensuite à la vie. Est-ce cruel ? Indubitablement. En ressent-il du remord ? Pas le moindre. La vie est monstrueuse, parfaite en tout point de vue pour être démolie et détruite.

Et le monde se gorgera du sang des innocents et des putains,
laissant ces dernières se rouler dans la fange aux reflets carmins.

Et le monde hurlera sa douleur sous les assauts des êtres supérieurs,
abandonné et délaissé de tous leurs couards de protecteurs.

Dieu est mort ! Dieu est mort ! Dieu est mort !
Clameurs, hurlements scandés et parsemés d’or.

Longue vie à votre nouveau Dieu !
Longue vie à Lucifer !
Paradis, paradis, dis-nous adieu !
Car nous servons en enfer !

Le premier geste, l’ultime geste, aurait sûrement été de tendre la main à cette gamine traînant dans la rue, cette fugueuse tout juste capable d’écarter les cuisses pour gagner quelques billets. Alors pourquoi ce mec gassouillait la moleste en riant grassement ? Pourquoi, si le monde ne mérite pas d’être détruit, Abaddon voyait-il cela de sa prison, ses chaînes immuables le retenant à distance de tout ce monde qui semblait le craindre, lui que le Dieu originel avait pourtant créé pour une raison précise, mais que semblait craindre tous ses anges… à l’exception de Lucifer. Le porteur de lumière qu’il aurait suivi jusqu’au bout du monde, parce qu’il était porteur de vérité. L’unique vérité. Les hommes ne sont que vices et péchés. Les hommes ne méritent que les bras cajoleurs de la douleur de l’Enfer de l’archange. Ils sont loin d’être purs. Ils sont loin d’être justes. Ils sont loin d’être le rêve de grand-papa.

Leur Dieu n’était autre que celui qui avait passé tant de temps dans sa cage, celle dont les barreaux cédèrent gracieusement une fois que toutes les conditions furent enfin réunies. Et naturellement, Abaddon avait profité de cette nouvelle libération, et il suivrait sa plus chère obsession jusqu’au bout des enfers, ses pieds foulant le sol comme un gamin cynique et ironique se gorgeant de la douleur d’autrui, sans que la moindre pitié ne vienne enserrer son cœur. Lucifer était à ses yeux, le seul en mesure d’améliorer les choses, la crasse et la puanteur néfaste et moribonde qui s’élevaient des carcasses humaines se trainant au fur et à mesure que les années marquaient leurs corps. Et pour quoi faire ? La guerre ? Des viols ? Des meurtres ? Des vols ? De la jalousie ? De la rancœur ? De la vengeance ? De la violence ? Le monde est mort ! Le monde est creux. Le monde est pourri. C’est un ver qui se gorge de sa sève, portrait de Dorian Gray dissimulé à même son ventre.

N'est-ce pas rendre service que de retourner cette peau et dévoiler l'odeur rance rampant à même cette chair putride ? Bien sûr. Un service, d'un sadisme presque lancinant… juste avant la fin de toute chose. La destruction.

Car Abaddon provient du mot hébreu אבדון, signifiant « destruction » ou « abîme ». Le nom grec correspondant est Apollyon (le destructeur). Il fut Mébaël, la Crainte de Dieu… Abaddon Mébaël, avant de n'être plus qu'Abaddon, le Destructeur, car son allégeance à "Dieu" n'existait plus, tandis que ses pas embrassaient ceux du Porteur de lumière. Est-ce que le monde pleure ? Des larmes de sang alors.




Derrière l'écran

Je m'appelle Ah ah (a) et j'ai arrêté de compter depuis que j'ai 3 ans. J'ai connu le forum grâce Marjorie et je dois dire que je le trouve superbe :copain: . Ce qui m'a poussé à m'inscrire, c'est le PV d'Abaddon pour lequel j'ai totalement craqué, et Marjorie x) et il faudrait améliorer la borne à tickets, si vous la rendiez payante vous auriez plein de sous :sortie: . Je serai présent [3/4.j/7] et j'ai pris Joseph Morgan comme avatar. Voilà, pour finir j'aimerais ajouter que je ne serai vraiment présente qu'après la rentrée, je déménage à la fin de la semaine, et j'ai peur de pas avoir le net tout de suite. Tout dépendra de Free et de sa rapidité Wink .


Si c'est un scénario ou un PV →
Code:
[color=indianred]✖️[/color] [b]JOSEPH MORGAN[/b] est [size=10][url=http://time-of-dying.forumgratuit.org/t613-hell-camp-postes-vacants#5821]Abaddon[/url][/size]


Dernière édition par Abaddon le Lun 27 Aoû - 7:32, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 13:40

ABADDON :han: Ton avatar est juste ... niou Bienvenue ♥️ Si tu as la moindre question n'hésite pas à la poser à un des membres du staff : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
avatar


« Alouqua »





⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 104
⌿ IN MY HEART : Lucifer !

MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 14:39

Welcome **
JoMo quoi ! I love you

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]❝It's always darkest before the dawn❞
« Regrets collect like old friends. Here to relieve your darkest moments. I can see no way. I can see no way. It's hard to dance with a devil in your back so shake it out. »

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] PEPPERLAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 14:43

*prends un ticket*

FIIIIIIIIIIIIIRST ! :yeah:

...

...

Welcome ! :bave:

Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 15:32

Merciiiiii tout le monde :copain:
Vos avatars :bave:

J'ai totalement flashé dessus quand je l'ai vu x)
Y a des tickets en vente x) ?
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 15:42

Nah. Sont pas en vente, les tickets. Y a un piti distributeur, comme à la Sécu. Tu prends ton ticket et t'attends ton tour. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 15:42

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue !

Raaahh bon couragggge pour ta fichhhhe 8D
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 15:52

Vous avez tout prévu ici :siffle:

My King :yeah:
Merciiiiiiii Sam :copain:
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 17:30

Tu te fous de moi ? Je t'ai même pas demandé de t'inscrire Pour une fois, je te l'ai juste montré parce que j'ai flashé xD
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    Dim 26 Aoû - 18:17

J'ai pas dit que tu m'avais torturé XD
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: ABADDON •••    Lun 27 Aoû - 8:57

J'adore ta façon d'écrire niou Ça captive c'est un truc de fou ^^ Je te valide donc beau gosse ♥️


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Bienvenue sur TOD !
« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. »


Te voilà maintenant validé(e) ! Tu vas pouvoir faire deux ou trois trucs afin de pouvoir jouer dans les meilleures conditions, en voici donc la liste :

► Prends connaissance de l'intrigue en cours : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Fais toi des amis : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande un logement [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande une assignation pour un boulot dans ton camp : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Si tu le peux et si tu le veux, fais remonter la pub sur Bazzart : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Et surtout n'oublie pas de venir délirer avec nous sur la ChatBox ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humains
avatar





⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 246
⌿ IN MY HEART : difficile à dire.

MessageSujet: Re: ABADDON •••    Lun 27 Aoû - 10:00

Bienvenue sur le forum I love you
Joseph est juste une de mes idoles, je pense que j'finirai par te réclamer un lien un de ces quatre ! Amuse toi bien parmi nous et si tu as des questions, n'hésite pas (:

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

❝Are you giving me the Last Night on Earth speech? ❞[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Get out your guns, battles begun, are you a saint, or a sinner ? If loves a fight, than I shall die, with my heart on a trigger. They say before you start a war, you better know what you're fighting for. Well baby, you are all that I adore, if love is what you need, a soldier I will be. - the cab (code : pepperland)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: ABADDON •••    

Revenir en haut Aller en bas
 

ABADDON •••

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Abaddon... le Démon.
» Abaddon Aaron Steffen / Let them burn. Burn to ashes ( Terminé )
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Dying :: ils nous ont quitté-