Partagez | 
 

 Salomé Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


« Invité »




MessageSujet: Salomé Thomas   Mer 15 Aoû - 14:57




Salomé Thomas

« Better not be my target »

Ft. Crystal Reed





Qualité Défaut Qualité Défaut Qualité Défaut Qualité



Informations générales

Ω PRÉNOM(S) : Salomé Valéria , Ω NOM(S) : THOMAS , Ω AGE : 21 ans , Ω LIEU DE NAISSANCE : New York , Ω COTE COEUR : Sentimentalement handicapée , Ω ORIENTATION SEXUELLE : Supposons hétérosexuelle , Ω PARTICULARITÉS : Salomé porte autour du cou une chaîne en argent à laquelle pend la bague de fiançailles de sa mère, un solitaire d'une grande valeur pécuniaire et sentimentale. , Ω SIGNES PARTICULIERS : Une morsure de vampires se distingue, plus claire sur la peau déjà diaphane de Salomé, au niveau de l'épaule droite. Elle est complètement cicatrisée, et elle n'y fait pas attention. Mais cela peut surprendre. , Ω TICS & MANIES : Salomé a pris l'habitude de jouer avec la pointe d'un carreau d'arbalète qu'elle porte toujours sur elle. Cela l'aide à réfléchir et, peut être,la rassure. Parce que, entre ses mains, le petit bout de métal est une arme mortelle. , Ω NATURE : Humain chasseur , Ω CAMP REJOINT : Camp Chitaqua , Ω PARTI PRIS : Pour la destruction complète des forces du mal.


Caractère

Malgré son jeune âge, Salomé joue un rôle important dans le camp Chitaqua, même si sa place est majoritairement dans l'ombre. Probablement parce que de jeune, elle n'a que le nombre des années et la beauté. L'innocence, l'allégresse et la naïveté de la vingtaine ? Non. L'entraînement intensif qu'elle a reçu depuis son plus jeune âge, les coups dur de l'existence et l'expérience de terrain y sont pour quelque chose. Oh, Salomé profite de chaque minute de sa vie. Mais au lieu de les savourer, ou de multiplier les excès pour n'avoir le jour du jugement final rien à regretter, Salomé assure la prochaine minute, la prochaine inspiration, pour elle, et pour les autres. Déjà avant tout ce "grand bordel", il lui semblait que lui incombait la responsabilité de veiller sur les autres. Parce qu'elle en savait plus, parce qu'elle en avait les moyens. Méticuleuse, rigoureuse, calculatrice, perfectionniste. Salomé en laisse le moins possible au hasard. Tuer ou être tué. C'est un stratège hors pair, une combattante de renom. Une des meilleures. Cette puissance a un prix. Salomé a renoncé à sa part d'humanité pour se placer sur la même longueur que les monstres qu'elle combat. Rien, absolument rien, ne la détournera de ce qu'elle doit faire. Elle a mis des années à construire ce mur intérieur entre sa tête et son cœur, et s'est malheureusement rendu compte qu'il n'y a pas de compromis. Les plus grandes souffrances viennent de nos plus proches. Plus rien ne filtre. Il y aura toujours, dans la douceur et l'affection qu'elle porte à sa sœur, les rires qu'elle partagera avec ses amis, une distance. Qui l'a un jour regardé dans les yeux sait que le jour J, si Salomé doit choisir entre son devoir et vous sauver et que quelques éléments l'empêche de faire les deux, vous mourrez.
Apocalypse now

L'Apocalypse a été un déchaînement nouveau dans la vie, déjà peu ordinaire, de Salomé. Peut être le choc a-t-il été moins rude pour elle que pour d'autres qui ne savaient rien de ce qui se tramait dans l'ombre. Salomé s'est tout de suite beaucoup investie dans la communauté, sous l'ombre de son père, puis plus indépendamment. La mort de sa belle mère, puis la disparition de son père l'ont chamboulé, ce qui a contribué à renforcer le mur entre son cœur et sa tête. Quant à l'avenir, quel avenir ? Salomé se projette très peu. Désabusée, elle se réveille chaque matin avec presque la surprise d'être encore en vie, et aucune certitudes sur le fait de venir se coucher le soir. Life is life.


Once upon a time

Sarah était blottie contre Salomée, sa têté était posée contre son coeur, son petit poing serrait la bretelle du débardeur avec force et elle avait passé une jambe par dessus celle de sa soeur. Elle dormait, paisiblement. Rassurée, sans doute, par l'idée que sa soeur ne pourrait pas bouger ou disparaitre sans qu'elle n'en soit immédiatement informée. Salomé caressait doucement les cheveux blonds de Sarah, pensive. D'ordinaire, elle aurait insisté pour que Sarah essaye d'abord de dormir seule, mais installée comme elle était elle ne l'empêchait pas d'atteindre son arbalète si un danger se présentait et, avec le départ de leur père depuis plus de dix jours, Salomé faisait des concessions. Départ. Non. Disparition. Peut être mort. Sans aucun doute mort, maintenant. Il ne lui restait plus qu'elle maintenant, à cette petite. Jamais elle n'aurait du vivre ça. Elle n'avait que six ans, elle était trop jeune pour vivre ces départs intempestifs, ce danger ambiant, le deuil... Salomé ne pu s'empêcher de porter sa main libre à l'anneau, autour de son cou. La bague lui allait parfaitement, maintenant. De toute façon, père lui avait toujours dit qu'elle était une réplique à l'identique de Lydia, sa bien-aimée Lydia...

~*~

Salomé n'avait jamais été une grande dormeuse. Déjà bébé, elle pouvait rester des heures dans son berceau silencieusement, les yeux ouverts. Au début, sa maman, Lydia, s'inquiétait beaucoup. Avec le temps, elle s'était fait une raison, même si elle restait très fidèle aux horaires que sa pédiatre de mère lui avait transmis pour "le bon développement de l'enfant". Au lit à 21h. Et ce soir là, malgré qu'il soit minuit passé, Salomé ne dormait toujours pas. De toute façon, elle ne dormait jamais tant que ses deux parents n'étaient pas rentrés à la maison. Pour une fois, c'était maman dehors. Une pièce de théâtre avec tante Elisa. D'habitude c'était plutôt Papa qui partait. Il prenait le gros 4x4 avec les vitres teintées dans le garage, et il emportait de ces armes spéciales du coffre. Salomé n'aurait pas du savoir ce qu'il y avait dans le coffre, mais comme toute bonne enfant de huit ans, elle était irrémédiablement attirée vers l'interdit. Il revenait toujours tard dans la nuit. Elle entendit ce crissement de pneus spécifique de la voiture de oncle John, le frère de papa, puis la voiture de Louis, le meilleur ami de papa. Qu'est-ce qu'ils faisaient là ? Ils n'allaient quand même pas partir tous les trois alors que maman n'était pas encore là, si ? C'était une règle d'or à la maison. Toujours un des deux parents. Lydia refusait de confier sa fille, son trésor, à une inconnue. Alors Salomé sorti de sa chambre. La télévision du salon était allumée très doucement, mais la lumière de la cuisine était allumée. Elle descendit les marches une par une...

" ... pas partir, laisse moi au moins prendre Salomé. Il n'y a pas d'endroit plus sûr que..."

"Lydia ne confie pas Salo..."

"Lydia est morte, Alan ! Tu vois ce message ?! Il la tuera aussi !"

"Non. Non. Je le tuerai avant."

"Nous essayons depuis des mois, Alan, il est trop puissant ! Tu ne veux pas faire courir ce risque à ta fille."

"Louis a raison, Alan. Il faut qu'elle parte. Vite. Cette nuit."

Silence pesant. Partir, partir où ? Et maman ? Lydia ne comprenait pas tout, c'était des chuchotement, il fallait qu'elle se rapproche encore...

"Je vais préparer ses affaires."

Salomé remonta les marches deux par deux et eu à peine le temps de se glisser dans son lit que John poussait doucement la porte de sa chambre et s'affairait dans son armoire. Mais que diable pouvait-il bien se passer dans cette maison ? La réponse était dans la cuisine. Alors, très discrètement, et à l'insu de oncle John, elle se faufila au dehors, jusqu'à la cuisine. Il y avait quelque chose sur la table, recouvert d'un draps. Elle s'approcha de la table... Une main en avait glissé, il y avait plusieurs traces de morsures, et un message accroché à son poignet. WATCH YOUR PROGENY. Salomé adulte aurait compris, renoncé surement. Salomé à huit ans se hissa sur la chaise et releva le draps. C'était sa maman. Elle était pâle, très pâle, seul son visage avait été épargné, chaque centimètre de son corps était recouvert de morsure. Tremblante, Salomé posa sa petite main sur la joue de sa mère. Elle était tiède... Salomé hurla. A pleins poumons. Sans comprendre pourquoi elle hurlait. Pourquoi sa mère était là, allongée sur la table, pourquoi elle était tiède, pourquoi... Ou peut être avait-elle compris.

Deux bras se refermèrent sur elle, on murmura son prénom accompagné de phrases pour qu'elle s'apaise, mais elle continuait de hurler, hurler, hurler, hurler...

~*~

Mais à l'époque, elle avait huit ans. Soit deux ans de plus que Sarah. Elle avait été tellement heureuse quand son père et Lily lui avaient annoncé la grossesse, si seulement elle avait su... N'aurait-elle pas fait tout son possible pour les dissuader d'avoir ce bébé ? Sarah ne méritait pas ce qu'elle subissait. On lui avait volé sa mère, son enfance, et maintenant son père... Alan avait toujours été comme ça, impulsif, passionné, irresponsable. Tout ce que Salomé essayait de ne pas être. Par exemple, elle aurait eu besoin de lui, après la mort de sa mère. Terriblement besoin de lui. N'était-il pas son père après tout ? Et qu'avait-il fait ? Il l'avait envoyé seule au milieu d'inconnus à 10h de lui, de New York. Detroit. C'était peut être des amis de Louis, peut être qu'elle avait été plus sécurité au milieu de la communauté de Chasseur qu'avec son père à New York. Où était-il, lui, pendant que sa fille de huit ans accusait le choc de la mort de sa mère ? Il traquait le monstre, pour le tuer. Revanche, oui. Vengeance, oui. Mais puisque la mort de Lydia était irrémédiable, n'aurait-il pas plutôt du être présent pour sa fille ? Son unique enfant, à l'époque ? L'enfant a souffert de cette absence. Et n'a pas oublié. Alors, cette nuit là, a peine deux semaines plus tôt...

~*~

Il est saoul. Il buvait toujours dans les moments difficiles. Il avait bu après la mort de Lydia, il avait bu après la mort de Louis, il avait bu après la disparition de Lily. Pourquoi buvait-il, aujourd'hui ? La mission avait été un succès, tous étaient revenus sains et saufs. Il avançait en titubant, à quelques dizaines de mètres. Mais pourquoi donc avait-il bu ? Salomé s'approcha, il l'accueilla avec des cris heureux. Sans un mot, elle lui passa un bras par dessus ses épaules pour lui servir de béquille jusqu'au mur le plus proche. Elle l'y fit asseoir, et s'agenouilla face à lui.

"Papa, que se passe-t-il ? "

Il s'arrêter de babiller pour la regarder droit dans les yeux. Il prononça son prénom d'un ton grave. Puis plus rien. Elle attendit.

"Je l'ai vu, Salomé... Elle était là... Là, là... là... juste là ! A de quel.. quelques mètres de moi ! J'ai vu ses cheveux, j'ai vu... j'ai vu.."

"Qui, Papa ?"

"Li... Lilianna !"

Il délirait. Il délirait complètement. Lily n'avait pas réussi à fuir avec eux quand tout avait commencé. Un instant, elle était juste là, derrière. Puis, elle n'y était plus. Ils l'avaient cherché, un long moment. Mais il y avait trop à faire pour protéger les survivants et survivre, ce cinéma ne durera guerre plus de quelques jours. Au bout de quelques mois, tous se rendirent à la conclusion qu'elle était morte.

"Lily est morte, papa." tenta Salomé, avec grande douceur.

Ce devait être l'alcool qui parlait. En deux ans, tous avaient fait leur deuil, même Sarah. Pas Alan. Il questionnait encore les survivants qui arrivant sur cette femme blonde, bouclée, les yeux gris, 1m75 environ, une tâche de naissance sur la main. Oui, c'était l'alcool. Il la prit complètement par surprise en lui bondissant dessus, l'immobilisant au sol, soumise à son haleine fétide pendant qu'il beuglait.

"Lily est VIVAANTE ! Et je vais aller la chercher. Je vais aller la chercher..."

La surprise fit place à la colère dans les yeux de Salomé. D'un crochet elle se dégagea, retourna la situation à son avantage, son carreau pointé sur la jugulaire de son père.

"Tu n'iras NULLE PART !!!!! Pense à Sarah ? C'est TA FILLE. Elle n'a que 6 ans ! Tu ne peux pas l'abandonner comme tu m'as abandonné pour un de tes... fantasmes !"

Ils se toisèrent en silence pendant plusieurs longues minutes, puis Salomé se releva et épousseta. Il ferait ce qu'il voulait, comme toujours. Elle aurait beau l'attacher, il trouverait le moyen, s'il en était persuadé. Égoïste.

"Et si elle était vivante, Salomé ? Si je pouvais ramener à Sarah sa mère ? Nous pourrions vivre comme une vraie famille."

Le mot était pour Salomé comme une gifle. Famille.

~*~

Ce soir là, elle avait tourné les talons. Le lendemain matin, il avait fallu qu'elle explique à tout le monde pourquoi Alan Thomas manquait à l'appel. Quelles chances avait-il ? Seul ? Et en plus, saoul ? Aucunes. Et c'est ce que le temps s'acharna à prouver. Exactement dix nuits avaient passés. Et c'était évidemment à elle qu'incombait maintenant la responsabilité de Sarah, ainsi que la tâche de lui annoncer que Papa ne reviendrait plus. Papa était parti rejoindre Maman.

Lily. Diminutif de Lilianna. Elle avait été bien plus qu'une mère, pour Salomé. Elle avait été un repère dans la nuit, une amie, un mentor... C'était à Lily que Louis avait confié la jeune Salomé, cette fameuse nuit d'épouvante. C'était elle qui, par sa douceur et sa tendresse, avait sorti l'enfant du mutisme. Elle qui avait répondu à ses questions. Elle qui avait séché ses larmes. Elle qui avait soutenu la demande de Salomé de prendre des cours par correspondance pour commencer l'entraînement. Elle qui l'avait nourri, habillée, logée pendant les dix mois où sont père cherchait vengeance. Lily n'était pas une Chasseuse de terrain, son asthme et son peu de goût pour la violence l'en avait détourné. Par contre, elle s'était plongée corps et âme dans les archives pour en tirer tout ce qui pouvait faire la différence entre vie et mort. Elle soignait les blessés qu'on ne pouvait pas amener à l’hôpital, sous peine d'éveiller les soupçons. Elle concevait et préparait des munitions spéciales. Des talents primordiaux qu'elle transmis dans la mesure du possible à Salomé, au cours de sa formation. Lily avait forgé une partie de son caractère, l'avait poussé dans ses retranchements, amenée à réfléchir sur elle et sur les autres. Lily avait soigné ses blessures, séché ses larmes, tenu sa main pendant les enterrements. Elle aurait été une mère formidable pour Sarah... Quelque part, Salomé aurait aimé croire son père. Croire que Lily était vivante et qu'elle allait revenir. Mais l'espoir est destructeur.

Salomé réveilla Sarah. Il était plus que temps d'en parler. Le passé appartient au passé. Alan et Lily devaient en faire partie une fois pour toutes.


Derrière l'écran

Je m'appelle Marine et j'ai 17 ans. J'ai connu le forum grâce à Pub RPG Design et je dois dire que je le trouve [interessant. Mais ne connaissant pas Supernatural j'ai été un peu perdue avec des petites choses comme le virus Croatoan]. Ce qui m'a poussé à m'inscrire, c'est cet espèce de besoin compulsif de faire du rôle play, et un petit quelque chose en plus qui m'a plu et que je ne saurais identifier. Il faudrait améliorer le contexte, l'étoffer un peu. C'est déroutant de ne trouver que si peu d'informations. Je serai présente le plus possible et j'ai pris Crystal Reed comme avatar. Voilà, pour finir j'aimerais ajouter que je n'ai pas rp depuis longtemps et que je suis (sans aucun doute) un peu rouillée. Soyez indulgents :peur: .


Code:
[color=indianred]✖️[/color] [b]Crystal Reed[/b] est [size=10]Salomé Thomas[/size]

Spoiler:
 


Dernière édition par Salomé Thomas le Jeu 16 Aoû - 13:17, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Mer 15 Aoû - 15:14

T'es belle niou Bienvenue ♥️ En ce qui concerne le contexte on travaille dessus pour le remanier justement, mais si tu as la moindre question tu peux la poser à un des membres du staff, on te répondra avec plaisir calin En ce qui concerne ta 'rouillitude' - ouais j'invente des mots, et on rigole pas ! *sort le fouet* - c'est pas grave : P On va pas te taper sur les doigts pour ça aa En revanche si tu me réserves pas un lien ... fouet ... Ouais ... ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar






« Et ne restreignez pas la poésie au seul langage. La poésie est présente dans la musique, dans la photographie, voire dans l’art culinaire ; partout où il s’agit de percer l’opacité des choses pour en faire jaillir l’essence à nos yeux. Partout où ce qui est en jeu c’est la révélation du monde. La poésie est présente dans les objets ou les actions les plus quotidiens mais elle ne doit jamais, jamais, être ordinaire. Écrivez un poème sur la couleur du ciel, sur le sourire d’une fille si ça vous chante, mais qu’on sente dans vos vers le jour de la Création, du Jugement dernier et de l’éternité. Tout m’est bon pour peu qu’il lève un coin de voile sur le ciel et nous procure un frisson d’immortalité. »

(Cercle des poètes disparus)

BALTHAZAR : « Cassie ... faut que t'arrête d'espérer
CASSIE : - Souris mec ... on dirais que t'as un balais coincé depuis des années
BALTHAZAR : - T'es direct toi
CASSIE : - Je sais ... et il faut bien quelqu'un qui croit encore en l'humanité non ?
BALTHAZAR : - C'est pas faux »

⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 129
⌿ IN MY HEART : L'espoir .... et lui ... encore et toujours ...

MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Mer 15 Aoû - 16:56

BIENVENUE BEAUTE !!!!! :copain: t'sais que t'es beeeeeeeeeeeeelle !! j'adore crystal reed ^^ très bon choix d'avatar (oui je suis fâchée là avec les maj nah :peur: ) en tout cas bonne chance pour ta fiche :sheep: si jamais deano te fais peur t'inquiète kekette je me charge de le fouetter :01: :han: :jongle: :yop: il aime ça le vilain Rolling Eyes fouet power

Sur ce je te beuzoute Very Happy owé fuis amoi saute

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« J'ai vécue l'enfer. Je sais ce que c'est. Je n'y suis peut être pas allée, mais il est venu à moi. Tout à une fin. Si quelques humains résistent à Lucifer, c'est ... une très bonne chose. On peut espérer gagner. Ne baisses pas les bras. Je l'ai ressenti. Sa présence. Il est là. Toujours. Même si Lucifer joue de son âme, Sam n'est pas éteint, il se bat. Alors ... Battons nous pour lui » (cassie à Dean)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humains à don
avatar






On a probablement tort de penser qu'il peut y avoir une limite à l'horreur que peut éprouver l'esprit humain. Au contraire, il semble qu'à mesure que l'on s'enfonce plus profondément dans les ténèbres de l'épouvante, une espèce d'effet exponentiel entre en jeu.

⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 491
⌿ IN MY HEART : du sang, comme tout le monde, et puis... mais nan.

MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Mer 15 Aoû - 17:25

Très très bon choix d'avatar ! Crystal Reed est juste parfaite dans ce genre de rôle !
Comme l'a dit Dean (ouh la répétition toute moche), n'hésite surtout pas à nous sonner à la moindre question, nous sommes là pour ça après tout (:
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, et bienvenue parmi nous évidemment :hug: en ce qui concerne ta rouille, je suis sûre que ça s'arrangera très vite ! En tout cas nous ferons tout pour

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Coldfire.
When the joys of living just leave you cold, frozen from the failing mess you've made your own and if you want an ending to your screenplay life well here's the consolation that will change your heart and mind. IAMX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »




MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Mer 15 Aoû - 19:51

C'est comme le volé ma grande : ça s'oublie pas le RP !
Bonne chance pour la fiche, hésite pas à questionner, prends ton temps pour prendre tes marques, toussa. A bientôt sur le forum :youhou:
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Jeu 16 Aoû - 7:56

Sois la bienvenue ! Tu as l'air de bien écrire ! En tout cas, ton style me plait jeune fille ! Et puis, on va faire comme si je n'aimais pas Teen Wolf, et la jouer sobre. C'est mieux pour nous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Jeu 16 Aoû - 10:02

Genre Redan il s'la joue calme crap En tout cas je suis totalement fan de ton style d'écriture *.* J'ai faillit me demander comment c'était possible qu'elle soit pas vampire mais après j'me suis rappelé qu'il faut qu'elle ait ingéré un sang de vampire ... La bourde, on vois trop de mauvais films sur les vampires j'crois, l'habitude aa owiiii :sortie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »




MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Jeu 16 Aoû - 13:14

Merci beaucoup à tous pour cet accueil et cette gentillesse. :02:

Bon. Je crois que je vais m'arrêter là. Je ne m'attendais pas, en commençant cette fiche, à ce que mon principal problème soit de l'arrêter. ><

Mon histoire est très discutable, je le conçois. Parce qu'elle n'explique en fait pas grand chose... Ni la morsure, ni le bijoux, ni rien du tout en fait. Je me suis juste rendue compte que j'étais entrain de m'emballer beaucoup beaucoup et je voulais vous épargner un roman... (Surtout que j'ai envie de commencer le RP vite mais chuuuut... :yeah: )

Je pense qu'elle donne quand même un aperçu du personnage, que j'étofferai dans le jeu. Mais si vous voulez plus de détails, ou des choses en particulier, dîtes. ^^

Par ailleurs, si vous avez une idée de lien historique dans ma fiche, qui nécessite une petite modif, n'hésitez pas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: Salomé Thomas   Jeu 16 Aoû - 13:18

J'aime vraiment trop ton histoire *.* Je veux bien faire le premier RP avec toi (aa) Bref, j'te valide power


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Bienvenue sur TOD !
« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. »


Te voilà maintenant validé(e) ! Tu vas pouvoir faire deux ou trois trucs afin de pouvoir jouer dans les meilleures conditions, en voici donc la liste :

► Prends connaissance de l'intrigue en cours : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Fais toi des amis : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande un logement [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande une assignation pour un boulot dans ton camp : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Si tu le peux et si tu le veux, fais remonter la pub sur Bazzart : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Et surtout n'oublie pas de venir délirer avec nous sur la ChatBox ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: Salomé Thomas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salomé Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Dying :: ils nous ont quitté-