Partagez | 
 

 cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


« Invité »




MessageSujet: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 12:26


Cirdan Prunie Flamel

« Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier. »

Ft. ashley benson





intelligente têtue drôle bipôlaire amicale méfiante rancunière



Informations générales

Ω PRÉNOM(S) : Cirdan Prunie , Ω NOM(S) : Flamel , Ω AGE : 22ans , Ω LIEU DE NAISSANCE : Paris, France , Ω COTE COEUR : Célibataire , Ω ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle , Ω PARTICULARITÉS : C'est une sorcière mais également nécromancienne. Une grosse utilisation de la magie peut la fatiguer au point de lui faire perdre connaissance, parfois pendant plusieurs jours , Ω SIGNES PARTICULIERS : Elle possède un tatouage symbolisant l'alchimie sur la cheville , Ω TICS & MANIES : se mordre la lèvre inférieur, passer une main dans ses cheveux, rouler des yeux , Ω NATURE : Humaine & sorcière , Ω CAMP REJOINT : Wood camp , Ω PARTI PRIS : Bien


Caractère

« Trop d’intelligence tourne en folie. » Depuis toute jeune, Cirdan fait preuve d’une très intelligence et d’un sens particulier de la réflexion. Elle ne fonce jamais tête baissée, sans réfléchir auparavant aux conséquences que cela peut engendrer. Toujours en marge par rapport aux autres, notamment à cause de sa nature de sorcière, mais aussi cette capacité que ne possèdent pas tous les enfants. Qualifiée de petit génie, la jeune enfant préfère alors renfermer une grande part de ses connaissances, facilités & co pour être comme tout le monde. Mais cela ne lui empêche pas d’exceller dans certains domaines, d’avoir toujours une longueur d’avance et d’être particulière.
« Il faut être têtu dans cette triste vie. Si l'on écoutait l'avis de tout le monde, on ne ferait jamais rien. Même pas de sottises » par delà cette intelligence hors norme, se cache une jeune fille têtue et bornée. Bien que la plupart du temps, si ce n’est pas toujours, Cirdan a raison ; elle ne supporte pas l’erreur. Par-dessus tout, elle souhaite avoir le dernier mot. Plutôt paradoxale pour une fille qui souhaite cacher sa trop grande intelligence, mais qui prouve par a+b que ce qu’elle pense est la meilleure solution. Un petit bout de femme agaçante, mais franchement attachante.
« On ne voit bien qu'avec le cœur » Le caractère de la jeune femme se corse. Souvent lorsqu’on parle de bipolarité, les gens pensent à l’excès. Or ce trouble qualifié de maladie par de nombreux médecins et psychiatre n’est pas qu’excessif. Au-delà de ça, il s’agit d’une contrainte avec laquelle Cirdan a appris à vivre. Vous savez ce qu’on dit, passez du rire aux larmes. Il n’y a aucune métaphore dans cette phrase puisque c’est l’exacte certitude du caractère bipolaire. Tantôt la jeune femme va être d’une humeur convenable, joyeuse. Et puis d’un claquement de doigts, bien que cela ne vient jamais sans rien, elle va devenir casanière, limite dépressive. Rien d’excessif au point de vouloir s’ouvrir les veines ni d’envisager la mort comme une libération. Mais il est difficile de pouvoir comprendre pourquoi. Et même Cirdan ne le comprend pas non plus. Une pensée, un visage ou une simple chanson peut briser sa barrière de bonne humeur en quelques secondes. Contraignant, mais pas trop.
« Rancune : cette érudition de la colère. » Cirdan n’est pas parfaite, elle possède de nombreux défauts qui la rendent parfois détestable, parfois attirante et attachante. Certains sont passagers, d’autres récurrents et difficiles à améliorer ni même faire disparaître. Sa rancune est tenace, Cirdan fait confiance si difficilement que lorsqu’elle vous l’accorde, vous devez sentir la lumière venir du ciel vous éclairer. Cependant, une trahison et vous risquez de vous en souvenir. Colérique et impulsive, elle ne cherchera à se venger que si votre trahison lui a fait du mal à un point difficile à pardonner. Mais même sans une douleur profonde, sa rancune est trop grande. Rampez à ses pieds, et vous n’êtes toujours pas certains d’avoir sa grâce. Mieux vaut dans ce cas ne jamais trahir la jeune fille.
« Pour être dur il faut être fragile. La douceur est la véritable pugnacité. » Derrière ce sourire, ce physique agréable à regarder et cette attitude plutôt légère, se cache une jeune femme blessée. Sa fragilité est grande, mais elle se cache derrière une apparence de faux semblants par peur de souffrir à nouveau. Perdre ses parents a été d’une douleur incomparable. Comme si on vous brisait de l’intérieur, vous retirant toute chaleur, toute sensation et qu’on vous laissait à même le sol, sans vous achever, mais vous donnant l’impression de n’être qu’une coquille vide. Cirdan ne veut pas montrer qu’elle est vulnérable, qu’elle est encore fragile et sensible. Sa nature de sorcière ne lui donne pas la possibilité d’être cette personne. Elle doit être forte, inatteignable, juste et volontaire. Elle doit faire le bien et ne jamais se laisser embarquer dans les méandres de la rancune, de la colère et des ténèbres qui la menacent.
Apocalypse now

Cette sensation profonde, qui nous tire de l’intérieur. On la sent monter petit à petit, faisant recourber le duvet de nos bras, puis les frissons à la gorge. La douleur, elle se ressert petit à petit pour bloquer les voies respiratoires, elle monte encore comme si rien ne l’arrêtait. Et elle se termine là, dans vos yeux. Elle s’échoue sur vos joues par le biais de billes salées qui descendent et disparaissent. Un enchaînement presque intarissable, qui ne se contrôle pas. Et cette douleur revient par vague, jusqu’à ce qu’on finisse par l’accepter et par tenter de vivre avec ce trou béant dans la poitrine. On ferme les yeux, on fronce des sourcils et on soupire. On inspire et on expire plusieurs fois. Et lorsqu’on ouvre les paupières, elles sont là, mais ne franchissent pas la barrière. Non, elle reste présente pour faire reluire votre regard.
Cirdan vivait ainsi depuis que ses parents avaient trouvé la mort. Tués sous ses yeux par des démons, pensant éteindre à jamais la longue lignée Flamel. Mais ils ont eu tort, car une jeune fille était cachée sur demande de son père. D’une main sur sa bouche, elle avait tenté de ne pas laisser ce cri puissant, ce déchirement interne pour faire révéler sa présence. Seule, elle dut quitter sa France natale, sa vie de repaire pour prendre la route en solitaire. Posant bagage dans de nombreuses villes sans jamais trouver un équilibre. Cirdan s’enfonçait petit à petit dans la dépression. Sa bipolarité n’avait jamais été aussi stable que durant ces deux années. Mais un jour, n’en pouvant plus, elle quitta l’Europe pour se rendre aux États-Unis. Ce qui la conduit jusqu’à Détroit, elle ne le savait pas elle-même. Mais c’est là qu’elle décida de poser bagage et de ne plus jamais avoir à reprendre la route. Le camp Wood semblait le plus prompt à son caractère. Se faisant appeler par son deuxième prénom, Cirdan jouait le jeu d’une jeune femme normale, sans aucun don de sorcellerie afin de ne pas devoir reprendre la fuite. Car si on apprenait que la dernière descendante de la lignée Flamel était vivante, elle ne donnait pas cher de sa peau.


Once upon a time


On cesse d’être un enfant quand on comprend qu’on est mortel.
Deux billes lapis-lazuli s’approchaient à petit pas, ses cheveux blonds pivotant de droite à gauche pour observer autour d’elle. A de nombreuses reprises pourtant, on lui avait interdit de toucher à ce livre. Mais sa curiosité l’emportait sur la raison, la faisant venir près du livre des incantations de ses parents. Prunie avait dans les environs de quatre ans, et son intelligence ravageuse faisait déjà des siennes. Son regard brillant exprimait son envie de savoir pourquoi ses parents l’interdisaient de lire ce livre, ne serait-ce même que de s’en approcher. Ses petites mains frôlèrent la couverture, d’une caresse légère comme si elle voulait dompter une créature en l’apaisant. Il était d’une couleur sombre, à bordures argentées. Glissant un doigt, elle ouvrit et parcouru les premières pages avec un sourire. Des incantations de magie, voici donc ce que ses parents lui cachaient. Prunie savait depuis longtemps qu’elle était une sorcière. Des oreilles curieuses à la porte d’une conversation, et elle obtenait ses réponses. Fronçant des sourcils, ses yeux clairs s’arrêtèrent sur quelques mots qu’elle lisait dans sa tête. Voulant voir ce que ça donnerait, la jeune fille tendit l’oreille. Mais sa mère était toujours dans la cuisine, chantonnant tout en épluchant ses légumes. « J'allume le feu, j'allume le feu sur toute cette rive obscure. Surveille la flamme, veille bien. Boule de feu venue des enfers, brûle mon adversaire. » Relevant son regard, sous ses yeux surpris, une boule de feu se forma dans le salon devenant ronde avant de disparaître en direction de la cuisine. Quelques secondes après, Prunie entendit un cri suivant d’un gémissement de douleurs et d’injures. Courant jusqu’à la source des bruits, elle vit avec peur sa mère tenter d’éteindre la table qui avait prit feu, emportant dans un tas de déchets presque en cendres les légumes et ce que celle-ci contenait. Mettant une petite main sur sa bouche, Prunie croisa le regard de sa mère qui lui fit un sourire rassurant. « Tout va bien ma chérie… Retourne jouer, maman s’occupe de tout. » Sans demander son reste, Prunie remonta dans sa chambre. Ce n’est que le soir, que ses parents comprirent d’où venait cette apparition subite. Le livre n’avait pas été refermé, toujours ouvert sur l’incantation du feu. Nicolas, le père monta jusqu’à la chambre de sa fille et s’installa face à elle. Malgré la légère colère que Prunie ait désobéie, il ne pouvait s’empêcher d’étirer un sourire de fierté. La première incantation de sa fille, à seulement quatre ans et d’une qualité exemplaire. « Je suppose que tu sais déjà pourquoi je suis là Prunie. Tu sais ce que tu as fais cette après-midi et tu dois comprendre que nous ne sommes pas content que tu es désobéie… » La jeune fille baissa le visage, attendant la sentence certes légères mais pourtant présente. Cependant, rien ne vint et lorsqu’elle redressa son visage de poupon, elle constata que son père l’observait toujours avec un sourire et ce regard brillant de fierté. « Tu ne vas pas me punir, papa ? » Nicolas se leva pour venir à côté de sa fille sur le lit, l’attirant sur ses genoux en caressant ses boucles blondes. « Si, je vais te punir pour ne pas avoir respecter la règle. Cependant, tu as réussi ta première incantation et ça veut dire que tu es prête. Jeune, mais tu vas apprendre maintenant. Et ce sera difficile. Ereintant, tu voudras parfois te cogner la tête contre les murs. Tu voudras t’endormir et ne plus te réveiller. Mais tu sauras tous nos secrets, tout ce que la famille Flamel est capable depuis des décennies. C’est ton sang, sois-en fière Cirdan. » Nicolas n’utilisait que rarement le premier prénom de sa fille, uniquement quand il voulait qu’elle saisisse l’importance de la conversation en cours. Ce qui était le cas, Prunie savait que maintenant, tout allait être différent. Et bien que le chemin semblait difficile, lourd et semé d’embûche ; elle était prête à devenir une sorcière.


Le soleil s’est levé. La réalité s’est installée
« Cache-toi Prunie… Cache-toi ! » Un long regard d‘échange entre la fille et le père, s’en suit d’une douleur à l’estomac pour Prunie qui monte l’escalier de leur demeure rapidement. Un dernier regard pour son père et sa mère qui restait en bas dans le but de protéger la maison. Seulement, que pouvait-il contre la menace qui venait cueillir leurs derniers soupirs ? La respiration marquée, accélérée par la peur, Prunie ouvrit la porte de sa chambre ainsi que sa fenêtre dans la même foulée. Descendant sur le haut du porche de la maison. Son cœur battait à vive allure, elle sentait un liquide froid couler dans son dos lui glaçant le sang. Cependant, elle gardait une maîtrise de son corps pour continuer à fuir la maison pour se cacher. Une fois ses pieds au sol, Prunie passa devant la fenêtre avant d’avoir un mouvement en arrière. Une longue traînée carmin venait de gicler la fenêtre. Paralysée sur place, un corps suivit et Prunie put voir son père contre la fenêtre, le visage tuméfié. Le regard myosotis croisa le charbon de son père. Ses larmes dévalèrent ses joues lorsqu’elle comprit que c’était la dernière fois qu’elle le voyait. Il disparut de sa vision et le visage qui fit apparition devant elle fit remonter la rage en elle. Se détournant, elle traversa son jardin jusqu’à la cabane, s’enfermant à l’intérieur. Elle tremblait de la tête aux pieds, mais devait garder son sang-froid. Prenant une longue inspiration, la jeune blonde ferma les yeux. « Face aux armes et mauvaises intentions, des vents de magie, je me fais protection. » Elle sentit une lourde chaleur envahir la cabane en jardin puis plus rien. Le silence complet. La porte s’ouvrit avec fracas sur des visages qu’elle retenait et enfermait dans un coin de son esprit. En particulier celui de cette fille, Hécate. Son père lui en avait déjà parlé à de nombreuses reprises, voulant lui apprendre qui étaient les ennemis de la famille Flamel, et ils étaient nombreux. Prunie ne se sentait pas assez forte pour l’affronter et grand dieu qu’elle le voulait. La cabane fut fouillée de fond en comble, mais pas un seul instant, ils ne mirent la main sur Prunie. Elle était pourtant là, devant leurs yeux à les narguer seulement son incantation avait fonctionné. Protégée du mal qu’il lui voulait, ils ne pouvaient la voir. Prunie attendit longtemps lorsqu’ils partirent. C’est quand le jour commença à s’atténuer qu’elle quitta la cabane en retirant son bouclier de protection. D’une main tremblante, elle fit tourner la poignée de la porte. Avançant dans la cuisine, ses larmes roulèrent sur ses joues lorsque devant ses yeux gisaient les corps sans vie de ses parents. Sentant la nausée remontée, une douleur brûlante qui lui bloquait la respiration et formait quelques points noirs devant sa vision, la jeune femme perdait peu à peu pieds. Durant un instant, elle voulut faire ressusciter ses parents via la nécromancie, mais… ce n’était pas ce qu’ils auraient souhaité. Etre contrôlé comme de vulgaire marionnette. Prunie resta toute la nuit auprès d’eux pour nettoyer et leur redonner une certaine vie malgré le teint éteint, les paupières closes et le corps froid. Au matin, la porte s’ouvrit avec fracas sur un démon de bas étage. Reculant jusqu’au mur, Prunie prononça avec rapidité après les menaces du démon. « Esprit qui t'es libéré, Évadé de ta demeure, Et qui veut tourmenter, Notre groupe en cette heure, Nous t'enjoignons à quitter ce lieu, Aussi promptement que tu y es venu, Regagne ta maison de feu, Et ne reparaît plus! » Fermant les yeux, Prunie ne put voir ce qui se passa par la suite, mais elle ne chercha pas à comprendre. Emballant le strict minimum d’affaires, Prunie emporta son livre d’incantation classique ainsi que celui de la nécromancie et elle partit. Mieux valait pour elle de décamper avant d’être la prochaine victime.


Derrière l'écran

Je m'appelle [Alex] et j'ai [22ans]. J'ai connu le forum grâce [facebook] et je dois dire que je le trouve [awesooome]. Ce qui m'a poussé à m'inscrire, c'est [le contexte, supernatural & le forum en intégralité] et il faudrait améliorer [je n'ai rien qui me vient pour l'instant]. Je serai présent [autant que je peux, soit 7j/7] et j'ai pris [ashley benson] comme avatar. Voilà, pour finir j'aimerais ajouter que [j'adooooore vos smileys, sont trop beaux et je sens que je vais me plaire ici :han: :han: ].


Si c'est un scénario ou un PV →
Code:
[color=indianred]✖️[/color] [b]ASHLEY BENSON[/b] est [size=10][url=http://time-of-dying.forumgratuit.org/t614-wood-camp-postes-vacants]C. Prunie Flamel[/url][/size]


Dernière édition par C. Prunie Flamel le Mer 13 Juin - 17:48, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Humains à don
avatar






On a probablement tort de penser qu'il peut y avoir une limite à l'horreur que peut éprouver l'esprit humain. Au contraire, il semble qu'à mesure que l'on s'enfonce plus profondément dans les ténèbres de l'épouvante, une espèce d'effet exponentiel entre en jeu.

⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 491
⌿ IN MY HEART : du sang, comme tout le monde, et puis... mais nan.

MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 12:46

Pruniiiiiie :gne: J'adore ton prénom, et superbe choix d'avatar !
J'espère que tu te plairas comme il se doit parmi nous, en tout cas nous allons tous faire pour (:
Au moindre besoin, n'hésite pas à sonner le staff, nous sommes à ta disposition. Je te souhaite bon courage pour ta fiche ; Ashley est vraiment magnifique ♥️

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Coldfire.
When the joys of living just leave you cold, frozen from the failing mess you've made your own and if you want an ending to your screenplay life well here's the consolation that will change your heart and mind. IAMX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Démons
avatar


« Alouqua »





⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 104
⌿ IN MY HEART : Lucifer !

MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 12:47

Welcome to Burlesque **
J'espère bientôt te voir Razz Peut être en Enfer pour une séance de torture (a)

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]❝It's always darkest before the dawn❞
« Regrets collect like old friends. Here to relieve your darkest moments. I can see no way. I can see no way. It's hard to dance with a devil in your back so shake it out. »

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] PEPPERLAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 12:53

Han, merci Castiel :gne:
J'espère me plaire également, même si j'ai déjà un très gros coup de coeur donc, c'est en très bonne voix :yop: Pas de soucy, je n'hésiterais pas si j'ai besoin d'aide :loove:
Merci encore calin

Merci Alouqua, mais compte là-dessus :siffle: Tu regretteras d'avoir croisé mon chemin crap
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 12:58

Oh.My.....ZJFLKSNJQCLONCx
Ashley ! Elle est splendide cette femme :han: :han: Bienvenue ici et un immense bonne chance pour ta fiche ! ♥️ Si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous harceler tous autant que nous sommes et réserve moi dors et déjà un lien ÔwÔ
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 13:05

Merciiiiii beaucoup niou
Promis, je n'hésiterais pas :siffle: Contente que la belle Ashley fasse son effet saute

J'imprime ta mimine dans ma tête pour un lien, promis owé
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar





⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 246
⌿ IN MY HEART : difficile à dire.

MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 14:18

Ashley est magnifique I love you
Je te souhaite la bienvenue, j'espère que tu te plairas parmi nous ! Bon courage pour ta fiche, et pour ton déménagement si j'ai bien compris !

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞

❝Are you giving me the Last Night on Earth speech? ❞[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Get out your guns, battles begun, are you a saint, or a sinner ? If loves a fight, than I shall die, with my heart on a trigger. They say before you start a war, you better know what you're fighting for. Well baby, you are all that I adore, if love is what you need, a soldier I will be. - the cab (code : pepperland)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorciers
avatar






« Et ne restreignez pas la poésie au seul langage. La poésie est présente dans la musique, dans la photographie, voire dans l’art culinaire ; partout où il s’agit de percer l’opacité des choses pour en faire jaillir l’essence à nos yeux. Partout où ce qui est en jeu c’est la révélation du monde. La poésie est présente dans les objets ou les actions les plus quotidiens mais elle ne doit jamais, jamais, être ordinaire. Écrivez un poème sur la couleur du ciel, sur le sourire d’une fille si ça vous chante, mais qu’on sente dans vos vers le jour de la Création, du Jugement dernier et de l’éternité. Tout m’est bon pour peu qu’il lève un coin de voile sur le ciel et nous procure un frisson d’immortalité. »

(Cercle des poètes disparus)

BALTHAZAR : « Cassie ... faut que t'arrête d'espérer
CASSIE : - Souris mec ... on dirais que t'as un balais coincé depuis des années
BALTHAZAR : - T'es direct toi
CASSIE : - Je sais ... et il faut bien quelqu'un qui croit encore en l'humanité non ?
BALTHAZAR : - C'est pas faux »

⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 129
⌿ IN MY HEART : L'espoir .... et lui ... encore et toujours ...

MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 14:23

Ooooh encore une sorcière =D Bienvenue et bonne chance ^^

∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
« J'ai vécue l'enfer. Je sais ce que c'est. Je n'y suis peut être pas allée, mais il est venu à moi. Tout à une fin. Si quelques humains résistent à Lucifer, c'est ... une très bonne chose. On peut espérer gagner. Ne baisses pas les bras. Je l'ai ressenti. Sa présence. Il est là. Toujours. Même si Lucifer joue de son âme, Sam n'est pas éteint, il se bat. Alors ... Battons nous pour lui » (cassie à Dean)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 14:33

Merci beaucoup Jo', en effet, déménagement ce weekend mais ouffff, j'ai déjà internet d'installer, j'ai reçu le sms ce matin :han:
Merciiii et au plaisir :coeur:

Merci Cassandra, oui une sorcière mais c'est le PV qui a voulu :siffle: Merci à toi encore :loove:
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 16:33

BIENVENUE ♥️ amoi J'espère que tu te plairas ici et que les démons te feront pas trop peur - Clistheret est le moins flippant sûrement - Bref ... owiiii
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 16:41

So sexyyyyy l'avatar ♥️

Bienvenue parmi nous Miss, j'espère que tu te plairas parmi nous ♥️
(juste sorcière et nécromancienne ... rien que ça xD (même pas peur è_é !) amoi )

Très bon choix de vava soit dit en passant (a)
Revenir en haut Aller en bas


« Invité »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 17:51

Merciiiiiii Daniel :gne:
Non, même pas peur :siffle: Je suis robuste :yeah:

Merciiii beaucoup à tous, ça fait chaud au coeur comme accueil :hug:
Revenir en haut Aller en bas
Humains
avatar


« Mouzif »



⌿ RÉPLIQUES ENVOYÉES : 922

MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   Mer 13 Juin - 18:08

Ah bah finalement j'avais finis de lire x) Donc je peux te valider ♥


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Bienvenue sur TOD !
« Si vous parlez à dieu, vous êtes croyant. S’il vous répond c’est que vous êtes schyzo. »


Te voilà maintenant validé(e) ! Tu vas pouvoir faire deux ou trois trucs afin de pouvoir jouer dans les meilleures conditions, en voici donc la liste :

► Prends connaissance de l'intrigue en cours : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Fais toi des amis : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande un logement [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Demande une assignation pour un boulot dans ton camp : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Si tu le peux et si tu le veux, fais remonter la pub sur Bazzart : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
► Et surtout n'oublie pas de venir délirer avec nous sur la ChatBox ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

cirdan prunie flamel ✗ « Souviens-toi de la fragilité des choses humaines. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Souviens toi l'été dernier ― Alaska & Danjel
» [quête] Ce dont je ne me souviens pas. [terminée]
» Lucie Frot- Je me souviens il me semble, des jeux qu'on inventait ensemble... [TERMINE]
» Je suis venu, j'ai bu, j'me souviens plus...
» Gaby ❖ Clara, te souviens-tu de nos envies, de ces photos où tu souris.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Dying :: ils nous ont quitté-